Loisirs.fr»Actualité

Rodin l’Exposition du Centenaire

Grand Palais, Paris (22 mars - 31 juillet 2017)

Le 06/02/2017
Envoyer à un ami

A l’occasion du centenaire de la mort d’Auguste Rodin (1840-1917), le musée Rodin et la Réunion des musées nationaux Grand Palais s’associent pour célébrer l’artiste. L’exposition met en évidence l’univers créatif de Rodin, ses rapports avec le public et la manière dont les sculpteurs se sont appropriés son esthétique. Riche de plus de 200 œuvres de Rodin, elle comprend aussi sculptures et dessins de Bourdelle, Brancusi, Picasso, Matisse, Giacometti, Beuys, Baselitz, Gormley... et renouvelle le regard porté sur ce géant de la sculpture.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :

Galeries Nationales du Grand-Palais
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris

www.grandpalais.fr

Horaires :

Dimanche, lundi et jeudi de 10h à 20h. Mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22h. Fermé tous les mardis. Fermeture les lundi 1er mai et vendredi 14 juillet.
Nuit européenne des musées le 20 mai 2017.

Tarifs :

Tarif normal : 13 €
Tarif réduit : 9 €
Gratuit pour les moins de 16 ans, bénéficiaires du RSA et du minimum vieillesse. 35 € tarif tribu (4 personnes dont 2 jeunes 16-25 ans).

Accès :

Métro : Champs-Elysées-Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
RER : Invalides
Bus : 28, 42, 52, 63, 72, 73, 80, 83, 93

Rodin, comme Monet, a connu et connaît toujours une célébrité mondiale. A chaque génération, il a fasciné le public. Nombreux furent les artistes à se mesurer à son esthétique, s’en inspirant ou en prenant le contrepied.

Rodin explore toutes les facettes de la sculpture : de l’assemblage à la figure partielle en passant par le collage, pratiques reprises par Matisse et Picasso. Son usage du dessin devance les grands expressionnistes germaniques, son rapport à la photographie annonce celles de Brancusi ou de Moore. L’exposition présente son œuvre et les mutations du regard qu’elle a engendrées.

Rodin, la force de l’expression
A partir des années 1880, Rodin est salué comme celui qui a rendu vie la sculpture : « de conventionnelle, la sculpture s’est faite expressive ». C’est aussi la période des « dessins noirs » - peu connus, peu vus - qui nourrissent l’univers de sa future Porte de l’Enfer.

Rodin expérimentateur
L’exposition de son œuvre, que Rodin organise à Paris en 1900 en marge de l’Exposition Universelle, le place au premier plan de la scène artistique. Il y montre un aspect inédit de son travail à travers des séries d’œuvres en plâtre - son matériau de prédilection. A la fin des années 1890, Rodin se consacre davantage au dessin. En 1902, il en expose à Prague une importante série, qui est partiellement reconstituée au Grand Palais. Rodin exploite largement la photographie à partir des années 1880.

Rodin : l’onde de choc
Après la deuxième guerre mondiale, on découvre un nouveau Rodin et de nombreux aspects inconnus de son travail : assemblages de figures de plâtre et de vases antiques, mouvements de danse, moulage de la robe de chambre de Balzac sont autant de choc pour le public comme pour les avant-gardes.

Plus d'informations : www.grandpalais.fr/fr/evenement/rodin-lexposition-du-centenaire

Envoyer à un ami
Réagir à cet article
Veuillez saisir un commentaire
Commentaire :
Nom :
Email :

Votre Email ne sera pas visible sur le site